Panier 0,00 €

Votre panier est vide.

d’entretien

Un tapis peut être acheté rapidement, cependant la recherche du tapis de vos rêves peut parfois prendre du temps en fonction des critères personnels que vous avez. Mais pour pouvoir profiter le plus longtemps possible de votre tapis, moderne ou classique, vous devriez suivre quelques conseils qui améliorent la longévité et le traitement de celui-ci.
Nos Conseils

  • Tout d’abord, il faut prendre en compte que le sol où le tapis sera placé doit être propre, sec et lisse. Il est important de faire attention à ce que des fissures ne se dégagent pas car des parasitent peuvent éventuellement s‘y nicher. Dans ce cas, une thibaude est fortement recommandée. Elle empêche aussi le tapis de glisser et évite les accidents, par exemple ceux des enfants qui courent. Idéalement aucun objet ne doit être posé longtemps sur le tapis. Sachant que dans plusieurs cas c’est inévitable, il est recommandé d’utiliser (surtout dans le cas d‘objets à angles vifs) des supports disponibles dans les magasins. Ils partagent le poids sur la surface et évitent de trop aplatir les poils du tapis.

    Les vases et les pots de fleurs doivent, autant que possible, ne jamais être posés sur le tapis. Le tapis peut commencer à moisir à cause de l‘humidité et faute d’air sous ceux-ci. Dans ce cas, on recommande une surélévation de l‘objet pour que l’air puisse circuler entre le tapis et ce dernier.

    Quand votre tapis a enfin trouvé sa place, nous vous conseillons de le tourner de 180° tous les 6 mois si la taille le permet. De cette manière, vous allez avoir un usage régulier de votre tapis, vous n’utiliserez pas tout le temps la même partie de celui-ci. Vraisemblablement son utilisation n’en sera que meilleure.

  • En général, il suffit de passer l’aspirateur une fois par semaine pour tenir le tapis propre et soigné. Il faut renoncer aux aspirateurs à brosses et aux tapettes. Passer l’aspirateur suffit amplement. En revanche, il est interdit d’utiliser l’aspirateur à brosses rotatives pour les tapis shaggy parce qu’il peut abimer la structure de surface et les poils peuvent même s’enrouler dans la brosse.

    Aussi, contre l’invasion de mites sur les tapis en fibres naturelles, passer l’aspirateur est une bonne prévention. Dans ce cas, il faut faire avant tout attention aux lieux sombres et „paisibles“, par exemple sous le canapé ou les armoires. C’est là que les parasites ont les meilleures conditions pour vivre. Si le passage de l’aspirateur ne suffit pas, il suffit d’utiliser un agent ordinaire de protection contre les mites. En ayant des tapis en fibres synthétiques, vous ne devez pas avoir peur de mites : ces fibres ne sont pas dans leur menu.

  • En ce qui concerne les tapis, c’est comme les vêtements, non seulement chacun a ses propres goûts, mais comme pour les habits, chaque tapis a besoin d‘un traitement particulier pour le nettoyage. A mois que vous ne mélangiez le linge à bouillir avec celui qui se lave à la main ?
    Généralement on considère, lorsque quelque chose est tombé ou s’est renversé sur le tapis, qu’il faut agir le plus rapidement possible. Mais rappelez-vous toujours d’une chose : ne pas frotter ! Il faut absorber autant que possible de liquide du tapis à l’aide d’une serviette en coton, d’une torchon de cuisine, ou de papier essuie-tout. Il est nécessaire de répéter cette action en appuyant sur le tapis et sur son envers jusqu’à ce que le tapis ne sécrète plus le liquide. Il est interdit de frotter, car de cette manière les substances étrangères s‘imprègnent dans les poils de tapis.

    L’astuce habituelle est de saupoudrer du sel sur les taches de vin, cela peut plutôt amener à la destruction de la structure des couleurs du tapis qu’à une amélioration du problème.

    Si possible, après avoir absorbé le liquide, il est recommandé de mouiller la serviette en coton / le torchon / l’essuie-tout avec un peu de shampooing pour bébés et de le laisser reposer sur la tache pendant la nuit. Seul le shampooing pour bébés est assez doux, d’autres nettoyants peuvent être trop agressifs pour les poils de tapis.

    Autrement, il faut éviter de mouiller trop le tapis pour faire partir une tache parce que ceci peut causer son augmentation. Il est important de travailler toujours du bord vers le milieu.
    Si des substances solides tombent sur le tapis et qu’elles ne se laissent pas aspirer, il est recommandé de les reprendre à l’aide d’une cuillère.
    Il est important de savoir que le nettoyage de tapis par ses propres moyens porte des risques et peut parfois abîmer encore plus le produit.

  • Dans les fibres naturelles, on compte non seulement la laine, la soie et le coton, mais aussi le jute et le sisal. Pour le traitement, la viscose (même si elle est produite synthétiquement de cellulose) doit être nettoyée comme les fibres naturelles sensibles.

    Si vous avez déjà reçu un conseil, comme quoi il faut imperméabiliser le tapis avec un spray de protection ou d’imperméabilisation pour le protéger de l’humidité et des saletés, oubliez-le pour les tapis en fibres naturelles.

    Car ceci détruirait les propriétés caractéristiques et le climat saint comme l’excellente régulation du climat de la pièce, puisque les poils ne pourraient plus absorber ni restituer l’humidité.
    En général, il faut être prudent quant aux nettoyants alcalins comme le savon de Marseille, le savon de fiel, le savon noir, le sel détachant, la soude, la lessive et l’ammoniaque. Ils dégraissent, blanchissent et lavent les poils.

    En particulier, il faut pourtant différencier le nettoyage entre les fibres d’origine végétale et celles d’origine animale.

  • La laine pouvant s'étirer jusqu’à 30% de sa longueur, les tapis en laine et en fibres naturelles d’origine animale ne peuvent jamais être nettoyés avec de la lessive ou du savon car ils pourraient perdre en élasticité et en fermeté. Ceci peut endommager la structure des poils et les couleurs. Au lieu de cela, on peut recourir aux nettoyants contenant de l’acide et, au besoin, lire le contenu du produit de nettoyage. Il est préférable de laisser tomber les composants alcalins et d’avoir recours à un nettoyant au pH clairement acide.

    Quand c’est indispensable d’utiliser une brosse, il faut faire attention à ce qu’elle soit douce et brosser le tapis dans le sens du poil. Quant aux taches qui ne posent aucun problème, l’eau gazeuse peut parfois aider d’enlever la tâche.

    Dans ce cas il est nécessaire de sécher le tapis rapidement. Il est opportun de fermer les fenêtres et d’allumer le chauffage en aérant la pièce de temps en temps pour laisser échapper l’air chaud et humide. Il faut faire attention à bien sécher aussi l’envers du tapis pour éviter la moisissure.

    Et pour finir, un petit conseil : l’eau vinaigrée peut aider à raviver les couleurs pâles. Pour ce faire, il suffit de mélanger le vinaigre ou l’huile essentielle de citron à l’eau (proportion 1/3) et de brosser légèrement le tapis dans le sens inverse du poil avec une brosse très peu mouillée. Après avoir séché le tapis, il faut seulement brosser le tapis une fois dans le sens du poil et voilà : les couleurs brillent de nouveau !

  • Un tapis sisal, un tapis en coton ou en jute est d’origine végétale et supporte bien les lessives alcalines. Vous pouvez donc les nettoyer à l'aide de savon de Marseille ou de savon de fiel. Il faut simplement faire attention si les poils sont teints – dans ce cas, la lessive en savon peut blanchir les couleurs. Il est alors recommandé d’utiliser, comme dans le cas des fibres d’origine animale, le nettoyant pH acide.
    Il faut aussi éviter d’insister trop fort sur la tâche au risque qu’elle s’imprègne dans le tissu.

  • Les fibres synthétiques (polypropylène, poliacrylique, polyamide) sont plus insensibles que les fibres naturelles et, en ce qui concerne le nettoyage, elles ont un bon point : très souvent, il suffit d’eau tiède, d’eau gazeuse ou de lessive alcaline comme le savon de Marseille, le savon de fiel ou le savon noir pour enlever la tâqche. Après le nettoyage, il est bien recommandé de brosser le tapis légèrement mouillé dans le sens du poil.

  • Celui qui a investi beaucoup d’argent pour acheter un tapis et pour qui ce dernier à une valeur sentimentale, peut, en plus des conseils ci-dessus, en faire plus pour préserver son tapis. Il est recommandé, avant tout quant aux tapis d‘Orient, de prévoir tous les 3-8 ans un nettoyage professionnel de tapis. Une autre bonne raison pour le faire est aussi le déménagement. Quand votre tapis est fortement chargé de saletés (par exemple à cause de reconstructions voisines), le nettoyage professionnel entre en ligne de compte.

    Chaque saleté comme la poussière et le sable déposé dans le tissu peut être enlevé grâce au nettoyage spécialisé. Aussi les parasites incrustés dans les poils seront supprimés.